© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com

Journal de bord - Team Amérique - Semaine 9

June 5, 2017

Semaine 9 (29/05– 04/06), depuis la Bolivie

 

 

Après un weekend pluvieux qui nous aura tout de même vu dument célébré les 23 ans de Léa, nous arpentons à nouveau La Paz à la recherche de personnes à interviewer.

C’est ainsi que lundi nous rencontrons Edwin Laruta Lipez, directeur général de l’eau potable et de l’assainissement au sein du ministère de l’environnement et de l’eau. Il nous parle ainsi de la gestion des ressources hydrauliques de La Paz et nous montre le nouvel accessoire proposé par le gouvernement qui saura permettre à chaque famille de filtrer elle-même l’eau des rivières pour la consommation.

 

 

Mercredi nous partons à la découverte de la cité pré-incas de Tiwanaku dont les décors sauraient rappeler ceux de Tintin et le temple du soleil et pour cause, c’est bien de ces vestiges que s’est inspiré Hergé pour sa bande dessinée.

 

Il trône notamment au sein du site une statue à la gloire de la Pachamama (terre-mère). Le retour est pour nous l’occasion d’emprunter les téléphériques qui représentent le nouveau moyen de transport en commun de la ville de La Paz.

 

Le lendemain nous nous rendons au CIDES et rencontrons Elisabeth Jimenez, économiste qui a notamment mené des études sur les conséquences du réchauffement climatique sur les populations de l’Altiplano et leur capacité d’adaptation.

 

Nous nous mettons finalement en route pour le petit village de Santiago de Okola où nous allons rencontrer une communauté bolivienne vivant sur les bords du Titicaca et parlant l’Aymara.

C’est pour nous l’occasion de découvrir la culture bolivienne sous ses aspects les plus originels à travers des ateliers de tissage et de cuisine mais aussi d’une visite d’un musée sur les plantes médicinales. Nous logeons ainsi chez Juan et Eulogia avec qui nous pouvons discuter des effets du changement climatique sur la communauté. Le séjour s’illustre par une randonnée au cerro du dragon où notre guide Thomas, âgé de pas moins de 85 ans, nous aura impressionné par son agilité et sa bonne humeur au fil des sentiers escarpés.

Nous naviguons finalement quelques instants sur le lac à bord d’une barque à l’équilibre assez précaire avant de nous rendre à Copacabana.

 

Hasta Luego !

Please reload

Posts Récents
Please reload